Chroniques calixiennes

Rapport

“Vous vous en êtes pas trop mal tirés”

Le vox du laboratoire crachait cette simple phrase comme une insulte.

“C’est tout?” rétorqua Eremias.

“Hm… non. Après tout, vous avez le droit de savoir ce qui s’est passé ensuite. Comme le veut la procédure, une équipe de nettoyage, composée de magos biologis et de membres de l’Adeptus Arbites a été envoyée pour nettoyer la zone. La population est en cours de traitement pendant que les équipes médico-légales passent Corscala au peigne fin.”

Sand fit une pause.

“Le tube que vous avez ramenez contenait une variante virulente du bacille de la peste noire. Mais grâce à l’échantillon que vous nous avez ramené, nous avons pu réagir efficacement”

“Et Magdela?” questionna Orpheus.

“Votre collègue est entre bonne main. Elle a malheureusement contracté la peste noire mais nous avons pu la prendre à temps. Elle ne devrait pas avoir de séquelles”.

“Et les Logomanciens?” continua Eremias.

<soupir> “Même si la réussite de cette mission vous octroie le droit d’en savoir plus, vos questions me font perdre un temps précieux, agents. Ceci dit, on a pas de nouvelles des Logomanciens mais les différentes informations que l’on a pu relever sur le camion et le chemin qu’il a emprunté va nous permettre de remonter sa trace. Une autre équipe est déjà à ses trousses. Vous serez averti en tant voulu de la suite de cette affaire. En attendant, reposez-vous bien et profitez du temps qu’il vous est généreusement offert pour parfaire votre entraînement. Au revoir messieurs”.

Le vox se coupa et Sand retourna à ses analyses. La porte derrière eux s’ouvrit alors, les invitant à quitter les lieux sans délais.

Tout en quittant la pièce, Eremias se dit qu’ils avaient fait un bon boulot et, de surcroît, s’était fait un contact intéressant dans cette affaire. “Accord” Luntz avait survécu. D’abord à l’embuscade qu’il avait mené, puis ensuite à celle que ses hommes tentèrent contre lui. Maintenant, il avait une dette de vie envers eux. Voir deux puisque, grâce à eux, Luntz, et deux de ses fidèles hommes de main, trouvèrent refuge à l’épreuve Coblast. Enfin non une. Luntz leur avait donné le nom d’un contact de la sacroforge Westina Krupp à Gun Métal City: Smoke, son propre frère. Et ça valait bien une dette de moins.

Il allait enfin avoir une arme digne de ce nom. Il faut juste trouver un moment pour aller à Gun Métal City.

Orpheus vit Eremias quittait la pièce en souriant. Pourtant rien de ce qu’avait dit Sand n’était particulièrement drôle. Ou alors perdait-il toute notion d’humanité? Quelque part, cela l’arrangeait. Après tout, la chair est faible.

La porte se referma sur eux sans bruit, et Eremias comme Orpheus traversèrent le couloir sans mots dire.

Ils s’en étaient plutôt bien tirés tout compte fait…

Comments

Johankov

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.