Chroniques calixiennes

L'arrivée

D’après le ton de leur maître, il semblait clair qu’ils n’étaient pas les candidats idéals pour cette mission. Pour tout dire, il paraissait hésitant tandis qu’il les mettait au fait de la situation sur Sepheris Secundus: un soulèvement récent avait nécessité l’emploi de la force.

Pour cette raison, un détachement de la Garde Impériale s’était posé au milieu de la rébellion et avait réduit les foules au silence. Une fois que le plus gros des combats fût achevé, les gardes devaient sécuriser la zone, ce qui impliquait une exploration des mines de Gorgonid, là où les combats avaient été les plus intenses. Les rapports ultérieurs étaient assez vagues, puisqu’un certain nombre d’escouades n’étaient pas ressorties des galeries, mais il suffisait de mentionner que leur commissaire avait fait sceller les mines et mettre le coin en quarantaine.

En des circonstances ordinaires, l’Inquisition aurait géré cette affaire à la vitesse où elle l’entend, mais les dégâts portés à l’économie de ce monde et par extension à celle de tout le secteur pourraient s’avérer sévères si le problème n’était pas réglé dans les meilleurs délais.

C’est pourquoi ils décidèrent tout de même de les envoyés. Cela fut un peu déstabilisant, puisqu’ils n’étaient encore que des nouvelles recrues, destinées à recevoir un entraînement sur Scintilla, mais ils étaient aussi les acolytes les plus proches, et il n’était pas trop difficile de détourner leur vaisseau vers ce monde rude et gelé.

Ayant débarqué de la navette, les jeunes recrues la regardèrent être à nouveau portée par ses turbines vers le croiseur qui flottait en orbite de ce monde déprimant. Tandis qu’elle rétrécissait et disparaissait, ils observaient les environs.

Tout autour d’eux s’étendait un campement de la Garde Impériale, habité par des dizaines d’hommes et de femmes aux visages âpres, certains meurtris et couverts de bandages, et portant tous les uniformes gris du 97e bataillon. Pour l’essentiel, le camp était une mer de tentes, dressées parmi les cratères fumants, les bouches d’aération crachant dans l’air des nuages d’un gaz violet et odorant, et les débris des combats récents. Un marcheur patrouillait le périmètre de sa démarche grinçante, son pilote parvenant à manœuvrer habilement au milieu des décombres de vieux bâtiments, des carcasses de véhicules civils, et des corps restés à l’air libre.

Au centre du camp se trouvait un bloc d’habitation couleur rouille, portant à l’extérieur le symbole de l’aigle impérial. Au-delà s’étendait une chaîne de montagnes basses couvertes de glace et tout un paysage d’installations industrielles. Les flammes jaillissant des cheminées, les containers de stockage, les grandes cuves bouillonnantes d’où s’échappaient des vapeurs toxiques, tout se combinait pour donner à ces structures l’allure d’un immense
insecte de métal juché sur les sommets du relief.

View
Welcome to your Adventure Log!
A blog for your campaign

Every campaign gets an Adventure Log, a blog for your adventures!

While the wiki is great for organizing your campaign world, it’s not the best way to chronicle your adventures. For that purpose, you need a blog!

The Adventure Log will allow you to chronologically order the happenings of your campaign. It serves as the record of what has passed. After each gaming session, come to the Adventure Log and write up what happened. In time, it will grow into a great story!

Best of all, each Adventure Log post is also a wiki page! You can link back and forth with your wiki, characters, and so forth as you wish.

One final tip: Before you jump in and try to write up the entire history for your campaign, take a deep breath. Rather than spending days writing and getting exhausted, I would suggest writing a quick “Story So Far” with only a summary. Then, get back to gaming! Grow your Adventure Log over time, rather than all at once.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.